Il a chanté…..

La Nature te parles à travers le ciel, les plantes,les oiseaux, etc.

Dernièrement les météorologistes avaient lu dans le courant- jet  des annonces de refroidissements, des dépressions atmosphériques, des cellules orageuses, des nuages, des averses, etc.

Et moi, terre à terre, j’observais un peu autour de mon quotidien…un halo autour de la lune, les étoiles s’éteindre, une petite brise de fond de terre, mon chien qui s’énerve, et surtout, ce qui attira mon oreille avant mon œil….un chant d’oiseau migrateur.

Comme un moine sous sa cape rouge et son capuchon noir, perché sur une branche encore dégarnie un merle d’Amérique….communément appelé « rouge gorge » récitait en boucle répétitive une litanie printanière.

Il a chanté la pluie comme un indien danse et tambourine pour la même chose.

la neige recule lentement

les parterres semés de saletés

les bourgeons sont chétifs

les trottoirs sont salés

les plates-bandes ont soifs

le décor appelle « M.Net »

….et sans arrêt, le soliste solitaire pleurait sa ritournelle….

Pour attendrir Mère Nature et implorer la renaissance printanière….

Des bourgeons en éclats

du gazon verdoyant

des vers en pelouse

un ciel lavé de bleu

des sourires-fleurs en plates-bandes

des balais nettoyant en valse…

Et, la pluie doucement …

mouille le merle

suinte sur les branches

trempe la terre

asperge les pelouses

bénit les jardins

humecte les sourires

Et le merle a chanté…

sans arrêt « litanise » sa chanson

pour ne pas interrompre ce goupillon

qui glorifie la Nature

et réveille les dormeurs

sous couche d’hiver

toujours endormis.

Et en haut en V

quelques outardes

tirent le sud vers le nord

nous laissant le printemps .

IMG_3291.JPG