Quand dans le ciel tout est gris

Lorsque prend place l’ennui

Que tout ressemble à la nuit

Que ton bonheur est éconduit

 

Cherche dans tes étés

Dans ta banque d’harmonie

Dans l’azur bleuté

Les sourires en féérie

 

Découvre les jardins le bonheur

Trouve en campagne les odeurs

Ouvre la lumière, l’enjoliveur

Épouse la beauté des choeurs

 

Et berce toi dans tes souvenirs

Chante sans te retenir

Jusqu’à tressaillir

Pour ton bonheur regarnir

Cueille des beaux jours l’essentiel

Bâtis tes ciels

Tout en voyelles

Jardins d’étincelles