Et le jour s’en est allé…..

Répandant sa lumière

en firmament

le soleil se retirait

Comme un Roi

 

Et moi sur sa route

je contemplais

cette fin de course

Tout en nuances

 

Fatigué de son été

Il se couche déjà plus tôt

Et à 20 heures il s’abrille

de nuages de feu

Pour disparaître

laissant un peu de fraîcheur

Dans la nuit percée d’étoiles

Avec sillons de Perséides

14 août 2018