Jamais deux sans trois….. D’abord l’Ascension, ensuite la Pentecôte puis la Trinité.

Quelques recherches m’amènent à comprendre « difficilement » ce mot. Tri-unité = Trinité. Dans le cas de la Sainte Trinité: trois personnes en Un : Le Père, le Fils, le Saint-Esprit. J’ai cherché à saisir en consultant la Somme théologique de Saint Thomas d’Aquin…. Pas facile! Seulement avec l’intelligence et le raisonnement je crois que l’on y parvient très difficilement. Il faut maîtriser un trio divin…les vertus théologales : Foi, l’Espérance et la Charité…et les trois ensemble si possible!

Toujours est-il que le chiffre TROIS est fondamental.Il faut lire sur le sujet pour voir tout son symbolisme.(Dictionnaire des symboles.Laffont 1969.) Et Wikipedia.

Voici quelques exemples de ses nombreuses présences dans nos vies via des triades, des trilogies, des trios, etc

-Passé, présent, futur

-Naissance, vie, mort

-Le corps, l’esprit et l’âme.

-Matériel, mental, spirituel

-Homme, terre, ciel

-Sagesse, force et beauté.

-Physique, émotif et intellectuel

-Cardinal, fixe et mutable (signes astrologiques)

-Longueur, largeur et hauteur

-L’homme, l’enfant et la femme

-Les 3 tailles : petit, moyen, grand

-le matin, l’après-midi et le soir

-les trois couleurs primaires:bleu-rouge-jaune

-les couleurs du Canadien : bleu-blanc-rouge

-les parties politiques : gauche-centre-droite

-etc.

Et vous pourriez en trouvez d’autres presque à volonté.

Me voici donc, qui revient sur Almaville en Bas pour y trouver des trios importants dans notre quotidien dans les années 1950.

Le curé Jacob, Ozias-Leduc, Gabrielle Messier

les prêtres, les Soeurs, les Frères

À Noël : les 3 rois mages

la Caisse Pop, l’épiceriie, la poste

À Shawinigan le 5-10- 15

le bénédicité, le repas, les grâces

le déjeuner, le diner, le souper

déjeuner : toast, gruau, café

diner : steak, ble d’inde, patate

souper : soupe-viande-dessert

le père : vélo-boulot-dodo

la mère : popote-vaisselle-lavage

l’angélus, (matin, midi, soir)

les leçons, les devoirs, les récitations

le péché, la confession, la repentance

etc.

Les trios on connaît ça. Reste que le TRIO suprême : La Sainte Trinité exige un niveau spirituel assez élevé…..j’y travaille de temps à autres.

Cependant dans la nourriture « ordinaire et populaire » celle qui se rapproche le plus de 3 qui devient 1, je pense que c’est le trio (sauce-patate-fromage) qui s’associent, se marient, s’harmonise, s’amalgament, se fondent….c’est la POUTINE!

Oups! Je dois aller chez « C’ si Bon » pour ma collation : comme on disait dans le jargon populaire : une plug, une paquetteuse et un casket. Ça veut dire un hot-dog, une frite et un hamburger. Ça fait plombier…ça bouche un trou! Excusez la !

Les trios ordinaires sont vraiment terre à terre.

Allez…bon dimanche. Un c’est bien, deux c’est mieux, trois c’est au-delà!

*En ce dimanche de la Sainte Trinité, je dois saluer et rendre hommage à l’abbé Jacques Casaubon qui célèbre son 50e anniversaire de vie sacerdotale. Bravo ! et félicitations !

Ajb 11 juin 2017

C’était une autre réflexion…comme ça!

Capture d_écran 2017-06-11 à 14.20.23